Jacques a dit « ADDIE »

Jacques a dit « ADDIE »

Vous vous demandez si j’ai perdu la tête? Je vous rassure, tout va (encore) bien de ce côté-là. 😉

Je vous propose de comprendre cet acronyme (oui encore un) en lien direct avec l’ingénierie pédagogique.

Parce que le passionnant métier que j’exerce, formatrice consultante, sollicite des compétences multiples. Il en est une qui est bien utile pour construire vos parcours de formation en l’adaptant à votre contexte et vos objectifs. En effet, sans ce savoir faire, ce serait à vous de « rentrer dans le moule » du contenu… aïe, aïe, aïe 😊

Cette compétence se nomme l’ingénierie pédagogique. Et qu’est-ce donc?

Le modèle ADDIE est une méthode qui me paraît intéressante de partager avec vous afin d’apporter des éléments de réponse.

Image.jpeg

1/ Analyse : Cette 1ère phase est celle où l’on identifie, recense et analyse l’ensemble des éléments utiles à la conception du dispositif de formation.

Autant de questions auxquelles nous devons apporter de réponses :

    • Quels sont les besoins de formation?
    • Quelles sont les caractéristiques de « la cible »?
    • Quel est le contexte ?
    • Quelles sont les ressources en place?Quelles sont les contraintes (temps, budget, normes à respecter, freins psychologiques, etc.) ?

2/ Design : Sans anglicisme, (non je ne me permettrais pas 😉) je traduirais le design tout simplement par la conception.

C’est donc le moment de structuration de la réponse au besoin.

Il s’agit ici de déterminer les objectifs pédagogiques (generaux et opérationnels). Ceux-ci vont nous permettre d’établir une progression pédagogique (chronologie d’apprentissage) incluant du contenu, des outils, des séquences, des techniques d’animation (définir la forme de la formation qui sera la plus adaptée au développement des compétences).

On s’attachera également à définir et la stratégie de la formation.

3/ Développement : Cette 3ème phase se caractérise par la conception des outils et médias (textes, images, vidéos, ou modules, séquences, activités….) définis lors de la phase Design. A l’issue de cette phase, un formateur confirmé devrait être en mesure d’animer la formation.

4/ Implantation : Cette 4ème phase est en quelque sorte « la logistique » du dispositif de formation ou la gestion des aspects pratiques nécessaires pour qu’il existe :

  • En présentiel, on parlera de réservation de salle, d’envoi de convocation, d’animation de la journée, etc.
  • En formation distancielle, on parlera de déploiement, de mise en recette, de lancement, etc.

5/ Evaluation : Enfin, cette dernière phase consiste à évaluer la qualité et l’efficacité du projet de formation, de vérifier si les objectifs initiaux ont été atteints et de procéder, le cas échéant, à des ajustements.

Il y a 3 niveaux d’évaluation :

  • Qu’ont retenu / appris / assimilé les apprenants?
  • Comment la formation a-t-elle été perçue par les apprenants ?
  • Pour l’entreprise, quel est le retour sur investissement de la formation ?

On notera que l’évaluation est présente à toutes les étapes : Vérifier que chaque phase a été efficace et qu’il est possible de passer à la suite. Il est même fréquent qu’il y ait des allers-retours entre les phases parce que l’évaluation a montré que certaines choses devaient être revues.

En synthèse, parmi d’autres méthodes, le modèle ADDIE présente l’avantage d’être facile à mettre en œuvre pour un formateur ou organisme prestataire qui vient de commencer son activité de formation. De plus, il permet de créer des modules de formation adaptés aux besoins des apprenants et des organisations.

Alors, ça vous tente?

Vous souhaitez vivre une formation de formateur?

Parlons-en !

contact@evoluti-ve.fr

Laisser un commentaire

Visit Us On LinkedinVisit Us On Facebook